Huile sur toile, 140 x 190 cm
L'œuvre de Rainer Fetting comprend de nombreux autoportraits en diverses variations ainsi que des représentations à multiples facettes de son cercle d'amis. Les formes de représentation souvent inhabituelles reflètent l'état d'esprit de Fetting et sa quête de liberté artistique. À l'époque, Fetting défiait le marché de l'art ainsi que la société : sa nouvelle forme de peinture « sauvage », ses sujets, mais aussi son homosexualité ouvertement pratiquée ont suscité des controverses. Autant le succès l'a gâté d'une part, autant sa vie a été caractérisée par l'agitation, la résistance aux circonstances et parfois des sentiments d'aliénation. C'est pourquoi il se sentait lié aux grands peintres historiques, déchirés, dans lesquels il s'est reconnu. Vincent van Gogh, en particulier, en tant qu'artiste brillant, à l'époque incompris et poussé par une énergie étrange, apparaît dans diverses de ses œuvres, mais aussi Paul Gaugin et, comme ici, Rembrandt. Rembrandt Harmenszoon van Rijn – voilà son nom complet - était l'un des plus importants peintres de la période baroque et déjà un artiste célèbre de son vivant - qui a cependant souvent souffert de problèmes financiers et est mort dans la pauvreté. L'identification de Fetting avec Rembrandt est allée si loin qu'il a fait un autoportrait en Rembrandt - sur la Leninplatz dans sa ville d'adoption, Berlin. Fetting et Rembrandt fusionnent encore plus fortement en tant que figures, en ce sens que Fetting fait apparaître Rembrandt non seulement comme une autre personne à une autre époque, mais aussi à un autre endroit. La Leninplatz existait en fait à Berlin-Est ; en 1950, la République démocratique allemande de l'époque a rebaptisé le Landsberger Platz en Leninplatz. Depuis 1992, il s'appelle Platz der Vereinten Nationen, la Place des Nations-Unies.

Rainer Fetting (*1949 à Wilhelmshaven, Allemagne) est l'un des représentants les plus connus des Neue Wilde (Nouveaux Fauves). Il a fait ses études à Berlin de 1972 à 1978 et a présenté ses premières expositions dans la Galerie am Moritzplatz. Une bourse du DAAD (Deutscher Akademischer Austauschdienst e.V., Service allemand d'échanges universitaires) l'a amené à New York en 1978, où il a vécu temporairement entre 1983 et 1994. Le séjour dans les deux métropoles - Berlin et New York - a eu une profonde influence sur lui et son art, si bien que de nombreuses œuvres de Fetting reprennent la vie dans ces villes. Il s'intéressait en particulier au Mur de Berlin et aux zones périphériques de New York. Fetting est devenu un artiste connu et recherché, mais également infatigable : presque chaque année, il présentait de grandes expositions individuelles dans des galeries et des musées renommés en Europe et aux États-Unis et participait à d'innombrables expositions de groupe.

L'œuvre de Fetting est expressif et caractérisé par les couleurs intenses. Outre la vie dans les métropoles, il préfère peindre le nu masculin et, par contraste, des représentations de la nature et des paysages. S'y ajoutent des portraits et des figures, des aquarelles, des œuvres sur papier et des photographies. Depuis 1986, il crée des sculptures en bronze qui connaissent également un grand succès. La statue monumentale de Willy Brandt dans la Maison Willy Brandt à Berlin est l'une de ses sculptures les plus célèbres – sa taille impressionnante est de 3,40 mètres, et elle pèse plus de 500 kg. Aujourd'hui, Fetting vit et travaille à Berlin et sur l'île de Sylt.