Craie, 78 x 67 cm
Dans le district de Neunkirchen (Sarre), il y avait deux puits qui portaient le nom de Marcel Bertrand, également appelés « Schiffweilerschacht », no. I et II. Le puits I, d'une profondeur d'un peu moins de 600 mètres, était en service depuis 1925, tandis que le puits II, d'une profondeur d'environ 350 mètres, était en service depuis 1943. En 1980, les deux puits ont été fermés.

Walter Bernstein (*1901 à Neunkirchen, †1981 ibid., tous deux en Allemagne) est omniprésent dans de nombreuses églises et écoles en Sarre : à partir de 1962, il a reçu de nombreuses commandes pour réaliser des travaux dans les espaces publics de toute la Sarre. Bernstein a reflété la vie de personnes dites simples qui pouvaient s'identifier à ses œuvres : le monde du travail du mineur caractérisé par l'exploitation minière et l'industrie. Bernstein, membre fondateur de la Saarländische Sezession et membre du cercle d'artistes de Neunkirchen, est décrit comme le maître du tableau industriel et « un peintre obsessionnel » qui « peignait tout ce qui lui tombait sous la main ». Les autres priorités thématiques de l'artiste pieux étaient les motifs religieux et les représentations de la souffrance humaine. En 1963, Walter Bernstein était le quatrième artiste à exposer ses œuvres à l'Académie. En 2017, l'Académie, en coopération avec les fondations Stiftung europäische Kultur und Bildung et Förderstiftung Walter Bernstein, a organisé une autre exposition de Bernstein à titre posthume intitulée « Le peintre industriel – son regard sur l'industrie et l'homme ».